Livre Passés singuliers

Passés singuliers Le «je» dans l’écriture de l’histoire

Lire un extrait

ISBN : 9782895963332

Collection : Hors collection

232 pages

Parution en Amérique du Nord : 3 septembre 2020

Parution en Europe : 20 août 2020

Qté. :Quantité 1
Effacer

L’histoire s’écrit de plus en plus à la première personne. Les historiens ne se contentent plus de reconstituer et interpréter le passé; ils ressentent désormais le besoin de se raconter eux-mêmes. Un nouveau genre hybride a pris forme, exemplifié notamment par les ouvrages d’auteurs comme Ivan Jablonka ou Philippe Artières, qui font le récit de leurs enquêtes et décrivent leurs émotions dans un style très littéraire. Inversement, dans le sillage de Patrick Modiano et W.G. Sebald, certains écrivains tels Javier Cercas, Éric Vuillard ou Laurent Binet font bouger la frontière entre vérité romanesque et vérité historique, en créant des «romans non fictionnels».

Cet essor du moi soulève des questions épistémologiques et d’autres, plus profondes, concernant le monde dans lequel nous vivons, sa nouvelle raison néolibérale et l’individualisme qui la caractérise. Dans cet essai, Enzo Traverso interroge ce tournant subjectiviste dont il souligne les potentialités créatives, les ambigüités politiques et les limites intrinsèques.

  1. Introduction

    7
  2. 1. Écrire à la troisième personne

    21
  3. 2. Les pièges de l’objectivité

    37
  4. 3. Ego-histoire

    51
  5. 4. Petit inventaire du «je» narratif

    71
  6. 5. Discours sur la méthode

    109
  7. 6. Modèles: l’histoire entre cinéma et littérature

    125
  8. 7. Histoire et fiction

    143
  9. 8. Présentisme

    187
  10. Remerciements

    219
  11. Index

    221

Actualités du livre

  • L’histoire à la première personne

    L’histoire à la première personne Publié le 24 août 2020, dans Revue de presse

    Dans son ouvrage, Enzo Traverso étudie la place du « je » dans l’écriture de l’histoire et en apporte une analyse critique mais non fermée. Longtemps l’histoire (la discipline de l’histoire) fut […]

  • Le «je» de l’histoire

    Le «je» de l’histoire Publié le 19 août 2020, dans Revue de presse

    Pourquoi les historiens parlent d’eux et les romanciers de l’histoire? Enzo Traverso répond. Enzo Traverso a voulu savoir pourquoi depuis quelques années, notamment en France, les hostoriens (Ivan Jablonka, Antoine […]

  • 15 essais pour tout changer Publié le 19 août 2020, dans Revue de presse

    […] De plus en plus souvent, le «je» se glisse dans les livres d’histoire et provoque une étrange hybridation avec le style romanesque. Enzo Traverso se penche sur ce «narcissisme historien», repéré chez Ivan Jablonka ou Philippe Artières, et tente […]