Enzo Traverso

Enzo Traverso est né en Italie en 1957. Après avoir vécu et enseigné en France, il est actuellement professeur de sciences humaines à l’université Cornell (Ithaca, New York). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, traduits en une douzaine de langues, parmi lesquels À feu et à sang. De la guerre civile européenne 1914-1945 (2007), L’histoire comme champ de bataille. Interpréter les violences au XXe siècle (2010) et Mélancolie de gauche. La force d’une tradition cachée, XIXe - XXIe siècle (2016).

Livre de cet auteur

Voici le seul résultat

Actualités liées à cet auteur

  • Enzo Traverso: «Nos historiens restent enfermés dans leur univers»

    Enzo Traverso: «Nos historiens restent enfermés dans leur univers» Publié le 13 octobre 2020, dans Revue de presse

    Historien des idées et professeur des sciences humaines à l’université Cornell, aux États-Unis, Enzo Traverso publie Passés singuliers. Le ‘‘je’’ dans l’écriture de l’histoire. Constatant que l’histoire s’écrit de plus […]

  • Narcisse historien Publié le 1 octobre 2020, dans Revue de presse

    Avec Passés singuliers, l’historien Enzo Traverso offre un essai percutant sur la montée du subjectivisme dans l’œuvre de certains de ses collègues. Sans complaisance ni acrimonie, il en souligne l’intérêt […]

  • L’histoire à la première personne

    L’histoire à la première personne Publié le 24 août 2020, dans Revue de presse

    Dans son ouvrage, Enzo Traverso étudie la place du « je » dans l’écriture de l’histoire et en apporte une analyse critique mais non fermée. Longtemps l’histoire (la discipline de l’histoire) fut […]

  • Le «je» de l’histoire

    Le «je» de l’histoire Publié le 19 août 2020, dans Revue de presse

    Pourquoi les historiens parlent d’eux et les romanciers de l’histoire? Enzo Traverso répond. Enzo Traverso a voulu savoir pourquoi depuis quelques années, notamment en France, les hostoriens (Ivan Jablonka, Antoine […]

  • 15 essais pour tout changer Publié le 19 août 2020, dans Revue de presse

    […] De plus en plus souvent, le «je» se glisse dans les livres d’histoire et provoque une étrange hybridation avec le style romanesque. Enzo Traverso se penche sur ce «narcissisme […]