ACTUALITÉS

24 janvier 2016

Télérama, 2 janvier 2010

Livre référence:
Les États-Désunis

4 étoiles

« J’évite d’interpréter, de prêcher et d’instruire, faisant confiance au lecteur pour comprendre, grâce à mon témoi­-gnage et son expérience, le ­monde où nous vivons, lui et moi, en commun. » L’écrivain français Vladimir Pozner (1905-1992) s’est voulu observateur actif du chaos de son époque. Ami de Brecht, de Gorki, de Maïakovski, antifasciste, exilé aux Etats-Unis durant l’Occupation, il empoigne une Amérique fracassée par la ­crise financière de 1929 et le désarroi qui s’ensuit, pour en faire un livre, à la fois ­roman, collage et documentaire, au titre éloquent : Les Etats-Désunis. Regarder et écrire. Comprendre et raconter. Mettre bout à bout des tranches de vie, d’hommes, de femmes, d’enfants rejetés, oubliés – tout un peuple au destin brisé. Tout ensemble journaliste, historien et écrivain, Pozner construit par fragments l’histoire d’une Amérique puritaine, anti-intellectuelle, cynique, revancharde, dénuée de compassion, et pourtant riche de promesses. Il puise dans les faits divers, copie des slogans publicitaires, narre le quotidien de quartiers où grouille la vermine, retranscrit des audiences de procès… Cet ovni littéraire, publié en 1938 chez Denoël, apparaît aujourd’hui étrangement moderne et sans frontières. Il est réédité par Lux, une maison d’édition québécoise de sciences humaines et de documents politiques, désormais diffusée en France.

Martine Laval
Telerama n° 3129 – 02 janvier 2010

Inscrivez-vous à notre infolettre

infolettre

Conception du site Web par

logo Webcolours

Webcolours.ca | © 2023 Lux éditeur - Tous droits réservés.