Pourquoi Serge Bouchard aimait-il à ce point les camionneurs?

Publié le 19 décembre 2021, dans Revue de presse Pourquoi Serge Bouchard aimait-il à ce point les camionneurs?

« La lecture des chapitres que tu m’as envoyés m’a plu au point de m’ébranler. » C’est ainsi qu’avait réagi le regretté Serge Bouchard lorsque le sociologue Mark Fortier lui avait envoyé quelques textes de Du diesel dans les veines : la saga des camionneurs du Nord. Le livre, écrit avec l’ancien animateur de Radio-Canada à partir de la thèse de doctorat qu’il avait soutenue en 1980, a remporté à titre posthume le Prix littéraire du gouverneur général dans la catégorie Essai. Mark Fortier nous parle de cet ouvrage en soulignant l’amour que Serge Bouchard avait pour les camionneurs et pour leur métier.

Mark Fortier souligne que Serge Bouchard aimait beaucoup les camionneurs pour leur humour et leur sens de l’ironie. Il avance que ce caractère typique des camionneurs aurait eu une influence sur l’animateur.

« Serge Bouchard […] est quelqu’un qui maniait vraiment l’art de la phrase inattendue, souvent comique et déstabilisante. Il nous faisait rire et nous donnait à penser. Ces camionneurs étaient comme ça. »

— Une citation de  Mark Fortier

Il nous explique aussi le lien solide qui existait entre Serge Bouchard et le camionneur Magella Deroy, qui parlait de son camion comme s’il était son cheval.

Dessine-moi un dimanche, Radio-Canada, 19 décembre 2021

Photo: Serge Bouchard a fait son doctorat sur les routiers du nord québécois. On le voit ici (à droite) avec le camionneur Alban Arsenault et la réalisatrice Rachel Verdon, dans le cadre de la série radio Une épinette noire nommée Diesel, le 7 juillet 2002, à Crapaud, à l’Île-du-Prince-Édouard. © Radio-Canada

Écoutez le segment ici.