L’histoire n’est pas un instrument

Publié le 27 mai 2021, dans Revue de presse

Le 25 mai 2020, George Floyd est tué par un policier blanc à Minneapolis. Partout dans le monde, l’indignation éclate. En face, les néoconservateurs fourbissent leurs armes contre le mouvement antiraciste et, parmi eux, le journaliste Christian Rioux, correspondant à Paris du journal québécois Le Devoir. L’historien Jean-Pierre Le Glaunec montre ses obsessions comme ses erreurs méthodologiques. On retrouve dénoncées toutes les logiques argumentatives du camp néoconservateur, l’utilisation de sources très orientées mais présentées comme neutres, l’aveuglement sur les rôles des dominés dans leur histoire (notamment sur le cas de Haïti). Un livre qui s’inscrit dans les pas de Gérard Noiriel analysant Zemmour. Un travail nécessaire sur l’instrumentalisation de l’histoire.

Politis, no 1655, 27 mai 2021