ACTUALITÉS

24 janvier 2016

Le Devoir, 8 décembre 2012

Livre référence:
Les métiers terrestres
Rodolfo Walsh mort et vivant
Louis Hamelin

Le catalogue de la collection « Orphée », chez Lux éditeur, pourrait servir à illustrer le sens du mot « éclectique » (« Qui n’a pas de goût exclusif, ne se limite pas à une catégorie d’objets » (Petit Robert). L’Aliénor de Richard Desjardins, conte écologique plutôt gentil, y côtoie John Berger, Lewis Carroll, mais aussi Regards et jeux dans l’espace de Saint-Denys Garneau, trois titres des magnifiques proses brèves d’Eduardo Galeano et le scénario du film 20 h 17 rue Darling par Bernard Émond ! Plus éclectique que ça, tu réunis Proust et Denis Vanier… Éclectisme d’ailleurs parfaitement assumé par l’éditeur, qui décrit ainsi son projet orphéen : « désir de raviver notre mémoire collective […] dans un heureux mélange des genres ». Sérieusement, on aurait tort de s’en plaindre, surtout quand cet éditeur-là ramène, à l’avant-plan de ladite mémoire, un écrivain aussi fascinant que Rodolfo Walsh.

Dans cette fantastique pépinière de grands écrivains que fut l’Argentine du vingtième siècle, on peut penser que Walsh aurait eu des chances de se hisser au tout premier plan d’une littérature déjà bien pourvue en maîtres, qu’il aurait peut-être même été en mesure, qui sait, de menacer le podium Borges-Sabato-Bioy Casares, si la passion et les nécessités de l’action politique ne l’avaient détourné de la relative sécurité d’une carrière dans les lettres.

lire la suite

Inscrivez-vous à notre infolettre

infolettre

Conception du site Web par

logo Webcolours

Webcolours.ca | © 2023 Lux éditeur - Tous droits réservés.