L’apocalypse durable: pamphlet à l’usage des écoanxieux pour radicaliser leur famille

Publié le 31 janvier 2022, dans Revue de presse L’apocalypse durable: pamphlet à l’usage des écoanxieux pour radicaliser leur famille

Sans hésitation mon coup de cœur littéraire de 2021! Bien honnêtement et sans exagérer, j’ai ri à chaque page, mais on ne fait pas que rire pendant sa lecture, on apprend aussi. Pour ma part, j’ai appris notamment que lorsqu’une catastrophe naturelle frappe une région, le risque de décès pour une femme est quatorze fois plus élevé que celui d’un homme; que la Terre a perdu 68% de sa faune en cinquante ans; que le Royaume-Uni émet davantage de CO2 en deux semaines que le continent africain en une année; que l’humain moyen ingère environ cinq grammes de plastique par semaine; qu’un porc d’engraissement ne vit pas plus de six mois; et que pas moins de dix pays sont nécessaires pour produire une bouteille de Ketchup! 

La plume de Fred Dubé mêle habilement humour, sensibilisation, en plus d’être cru dans ses propos tout en abordant des thèmes plus sensibles comme l’écoanxiété. Voici d’ailleurs mon top 10 des citations le plus marquantes de l’ouvrage : 

  • « […] les classes démunies, elles, se demandent comment être éthique en faisant son épicerie dans un Dollarama. » 
  • « Le marché des produits « verts » ouvre la porte aux éco-entrepreneurs qui confondent engagement social et narcissisme durable. » 
  • « La planète est en orbite autour de notre tête enflée. » 
  • « J’adore faire du backpacking en Asie du Sud-Est, ça me permet de visiter mon recyclage. » 
  • « Des vedettes d’Hollywood qui se pavanent avec des cadavres de mineurs autour du cou. […] Parce que ça n’existe pas des diamants bio-équitables extrait par une coopérative minière d’Afrique. » 
  • « Des nuits aussi blanches qu’une réunion de la CAQ. » 
  • « Ce doit être en prévision de l’augmentation du niveau des océans qu’on nous monte de si grands bateaux. » 
  • « C’est ça la vraie job des faux ministres de l’Environnement, trouver des termes positifs pour nous vendre l’écocide […] » 
  • « Détruire des forêts pour planter des arbres, c’est écoefficient. » 
  • « Et comment se fait-il qu’une espèce vivante dotée d’intelligence, qui habitait sur une planète luxuriante, s’est pratiquement autodétruite parce qu’elle préférait Amazon à l’Amazonie? » 

Bref, Dubé le résume bien; l’humanité a davantage besoin d’une psychanalyse que d’énergies renouvelables. Et pour avoir voulu transcender l’anxiété par l’engagement, jaser de décroissance de manière artistique et politiser sa colère par les mots, il faut dire que l’écorévolté rimouskois a réussi son pari. 

  • Autrices : Fred Dubé 
  • Éditeur : Lux Éditeur 
  • Nombre de pages : 247 
  • Date de parution : 2021  

Kathryn Blanchette , Page par page, 31 janvier 2022

Crédit photo: Kathryn Blanchette 

Lisez l’original ici.