Je lis québécois! On fait de grands livres au Québec!

Publié le 26 octobre 2020, dans Nouvelles Je lis québécois! On fait de grands livres au Québec!

Lancement d’une campagne de promotion collective
du livre québécois dans les librairies d’ici

Le regroupement d’associations et d’entreprises du milieu du livre – l’UNEQ, l’ANEL, l’ALQ, Archambault, COOPSCO, Les Libraires, Renaud-Bray, l’ADELF et l’AQSL – est fier de lancer « Je lis québécois », une campagne publicitaire d’envergure s’adressant à toute la population québécoise qui valorisera le livre d’ici tout en stimulant l’achat dans les librairies bien de chez nous. C’est grâce à une coopération entre ces neuf acteurs influents de l’écosystème du livre, ainsi qu’au soutien financier du gouvernement du Québec, par l’entremise de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), que la campagne publiciaire « On fait de grands livres au Québec! » brillera de tous ses feux dès aujourd’hui, sous forme de bannières publicitaires, de publicités télévisuelles et de messages radios.

L’agence montréalaise Macadam a été sélectionnée par le regroupement afin d’élaborer un concept qui fait résonner les slogans : « On fait de grands livres au Québec! » et « Je lis québécois! », visant à engendrer un vif engouement pour la littérature et les écrivains.es d’ici! Sur un ton humoristique, ludique et coloré, le message est axé sur le livre québécois, un produit culturel « audacieux », « fascinant », « brillant », « hallucinant », qui peut à la fois toucher, surprendre, faire réfléchir ou émerveiller. Le choix du livre d’ici peut se faire en librairie, selon les besoins des la lecteurs.trices, qui est redirigé vers des sites commerciaux d’achats en ligne sur la page jelisquebecois.com.

Les conséquences de la pandémie sur le marché du livre sont à l’origine de cette initiative, dans un contexte où l’achat local est encouragé par le gouvernement afin de stimuler notre économie. Il n’empêche que, pendant le confinement, le livre est devenu un remède efficace à la morosité. Par cette campagne publicitaire, le regroupement désire rappeler à tous.tes la richesse de notre littérature, l’importance de soutenir la création québécoise et offrir aux lecteurs.trices la possibilité de partir à la rencontre de leurs écrivains.es favoris.tes en librairie.

« Notre gouvernement est heureux de soutenir, par son plan de relance économique du secteur culturel, cette campagne qui fait la promotion du livre d’ici. Dans le cadre de ce plan lancé en juin, une somme de 6,8 millions a été allouée à la SODEC pour bonifier les programmes existants destinés aux maisons d’édition et aux librairies agréées. Ajoutons que dans le cadre du plan de relance, un soutien de 6,5 millions a été attribué aux artistes et aux écrivains. Pour nous, il est primordial que les artisans de la chaîne du livre soient non seulement soutenus dans la poursuite de leurs activités en cette période de pandémie, mais également mis en valeur auprès des Québécoises et des Québécois. Je salue donc cette formidable initiative du regroupement et remercie la SODEC pour sa collaboration. Notre littérature contribue à forger cette identité dont nous sommes fiers, et il est important d’en promouvoir la richesse. »  
– Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications