Du diesel dans les veines – Focus vif

Publié le 9 septembre 2021, dans Revue de presse

C’est un texte que nous n’aurions sans doute jamais dû lire. À la fin des années 70, Serge Bouchard se lance dans la rédaction d’une thèse de doctorat en anthropologie portant sur une peuplade aussi farouche que labile: celle des camionneurs du nord-ouest du Québec lors du boom routier lié aux projets hydroélectriques de la Baie-James. Du lac Pau à Chisasibi, de Montréal à Rouyn-Noranda, il suivit les itinéraires glacés adoptés à travers la taïga par les conducteurs de ces monstres disparus: « Les anciens Autocar, les vieux Kensworth, les antiques White Freightliner flat nose, les Mack classiques, les premiers Western Star, les Ford 6000, les Peterbilt ‘vintage’, même les Dodge ou les Diamond Reo« . Partageant leur vie, s’immisçant dans leurs conversations, explorant le monde singulier des établissements pour routiers et des personnages qui en forment les piliers, ses recherches finirent par dessiner le portrait méticuleux autant que sensible d’une race en voie de disparition -ou de transformation rapide. Après avoir soutenu sa thèse, Bouchard, toutefois, rangea son manuscrit dans une caisse, où il prit la poussière pendant plus de 40 ans. Il fallut toute la volonté de son éditeur, Mark Fortier, qui en élagua les passages les plus universitaires, en réécrit d’autres et en tira un livre, pour qu’on puisse à présent lire ce petit chef-d’oeuvre nostalgique d’ethnographie.

Focus vif, 9 septembre 2021

Lisez l’original ici.