Conférence débat avec l’économiste Alain Deneault

Publié le 30 janvier 2021, dans Revue de presse

Le 7 janvier dernier a eu lieu une conférence débat en ligne avec comme invité d’honneur Alain Deneault. Organisée par l’association des Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie (JNE), les discussions ont touché le thème de l’économie de la nature, et de ce qu’est l’économie en elle-même. Le débat a été animé par Suzanne Körös et Jean-Luc Fessard.

[Voir plus bas.]

Alain Desneault, philosophe, professeur et essayiste canadien a expliqué des concepts clefs de son essai L’économie de la nature paru en 2019 aux éditions Lux. Il écrit selon le concept du feuilleton théorique pour rendre ses travaux de recherches et spéculations plus accessibles au public non académique. Le philosophe se questionne sur la nature de l’économie, et notamment sur comment redonner à l’économie sa profondeur et sa philologie. Il explique que le mot économie s’est complexifié au fur du temps et qu’il s’est émancipé de l’usage contemporain. Alain Deneault conçoit l’économie comme une pensée des relations, qui est au carrefour de toutes les autres disciplines. Il la voit comme un concept évolutif, et non transcendant. Ainsi, l’économie de la nature se définirait par l’organisation féconde entre les vivants, les séries de relations, quelque chose d’imprévus, plein d’aléas et de chocs, quelque chose de darwinien.

Concentré sur la compréhension des terminologies, l’essayiste dénonce aussi les tentatives de réconcilier l’économie avec l’écologie : selon lui, conceptuellement, l’écologie sert l’économie, et non l’inverse, et que les néologismes comme les termes « écosystème » et « écolonomie » sont vides de sens, puisqu’ils renvoient à des intuitions plutôt qu’à des compréhensions.

Pour suivre les évènements et projets de l’association des Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie et en apprendre plus sur les questions environnementales, nous vous invitons à découvrir leur site https://jne-asso.org/blogjne/.

Constantin Lu, Le Journal francophone de Budapest, 30 janvier 2021

Lisez l’original ici.

 

La vidéo de la rencontre-débat JNE avec le philosophe Alain Deneault, à propos de son essai L’économie de la nature

Voici ci-dessous la captation vidéo de la rencontre-débat en ligne JNE du 7 janvier 2021 à 18 h avec Alain Deneault, philosophe canadien, à propos de son essai L’économie de la nature paru en 2019 aux éditions Lux.

Alain Deneault y aborde les constatations essentielles de son livre, la naissance du concept de l’écologie, comment celle-ci a remplacé celui de “l’économie de la nature” utilisé par Carl von Linné, Gilbert White ou encore par Charles Darwin. Que couvrait le concept de l’économie de la nature ? Pourquoi les physiocrates, les premier “économistes” ont-ils procédé à ce changement terminologique et quelles sont les conséquences marquantes de celui-ci ?Quel est l’enjeu aujourd’hui pour la reconquête de l’économie de la nature, ce que le philosophe souhaite, et comment y parvenir ? Et enfin, pour nous connecter à l’actualité, comment Alain Deneault voit-il ce que l’humanité est en train de vivre avec le Covid-19 sur les plans de l’économie de la nature, social, culturel et politique ?

Pour aller plus loin dans la réflexion, Alain Deneault nous propose cette bibliographie :

  • Donald Worster, Les Pionniers de l’écologie. Nature’s Economy, Paris, Sang de la Terre, 2009 [1977].
  • Philippe Cury et Daniel Pauly, Mange tes méduses ! Réconcilier les cycles de la vie et la flèche du temps, Paris, Éditions Odile Jacob, coll. « Sciences », 2013.
  • Fairfield Osborn, La Planète au pillage, Paris, Actes Sud, coll. « Babel », 2008 [1948].
  • Nicholas Georgescu-Roegen, La décroissance. Entropie, écologie, économie, anthologie de Jacques Grinevald et Ivo Rens, Paris, Sang de la Terre et Ellébore, 2006 [1re édition 1979, 2e édition 1995]. Ouvrage reproduit dans Les Classiques des sciences sociales, Université du Québec à Chicoutimi.
  • Christophe Bonneuil et Jean-Baptiste Fressoz, L’événement anthropocène. La Terre, l’histoire et nous, Paris, Seuil, 2016 [2013].
  • George Marshall, Le Syndrome de l’autruche. Pourquoi notre cerveau veut ignorer le changement climatique, Paris, Actes Sud, coll. « Domaine du possible » 2017.

Journalistes écrivains pour la nature et l’écologie, 17 janvier 2021.

Lisez l’original ici.